Un article dans l’édition week-end des Echos (19-20 octobre) fait état du boom des engins de déplacement personne en France. En effet, en 2017, d’après la fédération des professionnels de la micromobilité, se sont plus de 1.735 million de gyropodes, trottinette électriques, skateboards qui ont été vendus en France pour un chiffre d’affaire  de plus de 195 millions d’€. Ces ventes sont en hausse de 56.6% par rapport à 2016.

Les trottinettes restent l’engin le plus vendus (77% du marché et 1.33 million d’unités vendues), devant les hoverboards (292 000 ventes) et les trottinettes électriques (102 000).

Le marché des engins électriques est en pleine croissance malgré des tarifs élevés. Une trottinette électrique coûte environ 700€ mais ses ventes ont augmenté de 16%.

La progression des engins électriques pose de nombreuses questions en terme de partage de l’espace public et de sécurité. Aujourd’hui il n’existe aucune législation quant à la place de ces engins sur la chaussée, qui roulent le plus souvent sur le trottoir, avec un différentiel de vitesse bien supérieur à celui d’un piéton. La future loi d’orientation devrait donner un cadre à cette pratique.

Par ailleurs, les accidentés de ces engins (178 blessés légers, 99 personnes hospitalisées et 5 tuées en 2017) ne sont pas couverts par leur assurance auto ou habitation. Il faut une assurance spécifique.